Pourquoi une mise au vert ?

POURQUOI UNE MISE AU VERT

On en avait bien besoin, car depuis le mois de mars 2020, on n’avait presque jamais réuni toute l’équipe au même endroit pendant plus de 2 heures. Et il n’y a rien à faire, se voir derrière un écran n’a rien à voir avec un véritable échange, de surcroît sous le soleil, accompagné d’un délicieux repas préparé par nos cuistots Houssine, Robin et Rémy (mention spéciale aux pâtes fraîches réalisées sur place et à la délicieuse bolognaise aux herbes de provence, le secret du chef).

Le contenu était dense car Catherine avait préparé le fil conducteur de ces 3 jours comme un as, en récoltant auprès de chacun les sujets à aborder et les tensions qui nous animaient.

Regarde en arrière

On a démarré par un regard dans le rétroviseur. Les objectifs fixés pour 2020 ont-ils été atteints ? Quelles sont les choses qu’on a réussi à faire, celles qui sont encore en cours et comment chacun se sent-il par rapport à ces objectifs ?

L’exercice vaut la peine d’être fait, car on est alors confronté à nos échecs, mais surtout à nos réussites, et c’est un bon “boost” pour aller de l’avant. Cela permet aussi de prendre la température globale de l’équipe sur les sujets importants. 

Nous avons remarqué que l’équipe est super fière du travail accompli et des clients pour lesquels nous travaillons mais, en même temps, il y a une sorte d’épuisement généralisé et beaucoup de stress, d’angoisse et une sensation de surcharge de travail.

De ces constats ont découlé plusieurs ateliers dans la suite de la Mise au Vert. On vous en explique en détails quelques uns, ceux qui ont vraiment touché aux fondamentaux de notre vie ensemble au sein de la coop.

Est-ce qu’on travaillerait trop ?

Jusqu’à présent chez Coop IT Easy, un travailleur à temps plein s’engage à travailler 40h/semaine, et bénéficie de 20 jours de congés par an. Nous avons tenu ce rythme depuis la création de la coopérative, mais nous ne pouvons pas continuer ainsi au risque d’épuiser les membres de l’équipe.

Après une analyse rapide de notre taux de facturation et notre rentabilité, nous avons donc pris la décision de passer à 38h/semaine, avec maintien de nos rémunérations. Nous verrons dans les prochains mois comment nous vivons ce changement et si c’est tenable, tant financièrement pour la coop qu’en termes de disponibilité pour nos clients.

Nous espérons qu’en travaillant un peu moins, on puisse être plus reposés, plus heureux et que nos heures de travail seront plus efficaces.

IMG_4858

Nous avons également relevé lors de l’analyse de notre rentabilité que la majorité de notre temps était facturé à notre tarif le plus bas actuellement (43,75 € htva/ heure). Nous allons démarrer des réflexions sur notre politique de prix également pour garantir la rentabilité de la coopérative sur le long terme.

EST-CE QU’ON s’auto-exploite ?

Des différences de salaire au sein de la coop ?

 Pour le moment chez Coop IT Easy, tout le monde est rémunéré de la même manière, peu importe l’expérience au sein de la coop, ou dans d’autres jobs, peu importe l’âge, le genre, les connaissances et les compétences, le métier (développeur et analyste ont le même salaire), les mandats hors métier (communication, RH, gestion journalière, intercoopération, etc.)

Nous avons passé toute une après-midi avec Collectiv-a pour approfondir ces questionnements. 

Le facilitateur a usé de tous ses stratagèmes pour nous faire réfléchir à la question. On s’est positionné physiquement dans l’espace pour voir où chacun se situait sur les diverses questions. Il a poussé les gens “contre” à répondre à des questions en faveur du “pour” et inversement. Tout cela en changeant de place régulièrement pour échapper au soleil de feu de la journée la plus chaude du mois de septembre jamais connue en Belgique.

Cela a été un gros morceau pour notre vie de coopérative, car on avait des visions assez différentes. Nous ne sommes pas parvenus à trancher ces questions, mais cela a débouché sur un autre atelier : le montant de notre rémunération.

En effet, on a finalement découvert que l’on avait pas vraiment envie de différencier nos rémunérations. Ce qu’on veut surtout, c’est être rémunéré pour pouvoir vivre bien (on peut évidemment mettre plein de chose derrière ce “bien”). Et on s’est rendu compte qu’actuellement, ce n’est pas le cas pour chacun des membres de la coop.

Le montant de notre rémunération

Pour le moment chez Coop IT Easy, nous sommes tous indépendants, et nous sommes tous payés de la même manière sur base de notre régime horaire.

Pour un temps plein (40h), on paie 2.600€ brut/mois (environ 1800€ net/mois, dépendant des situations personnelles). Il n’y a pas de 13ème mois, pas de double pécule de vacances. Nous n’avons pas de chèques-repas non plus. Par contre, la coopérative paie nos déplacements en vélos ou en transports en commun.

A l’initiative de Vincent, nous avons fait un exercice tout simple, mais aussi tellement “tabou” : parler chiffres !

Chacun de nous a mis sur un post-it la rémunération idéale qu’il aimerait percevoir pour son travail. Nous avons mis en commun les chiffres, et là, bingo ! On est tous presque d’accord et les scientifiques parmi nous sont heureux : une belle courbe de Gauss, avec en son centre le montant de 2.300€ net/mois (sur 12 mois).

Nos réflexions pour ces chiffres ont été variées mais un élément central a été de se situer dans la société. Combien gagne un professeur ? Combien gagne un employé de la Région Wallonne ? Est-ce que la répartition actuelle des salaires de la société est juste ? Combien gagne un informaticien dans le privé (1) ? Cela a débouché sur plein d’autres questionnements, et nous allons les creuser dans les prochains mois avec des spécialistes des questions d’argent. 

Que voulons-nous faire en 2021 ? 

Nous avons clôturé la Mise au Vert avec un regard vers l’avenir : que voulons-nous faire en 2021 pour servir nos finalités sociales ?

Cet atelier a été mené de main de maître par Manuel, car on était fort fatigués à la fin de ces 3 jours, et nos idées devenaient confuses :

Nous avons défini les 5 grands chantiers de 2021. Leur formulation définitive n’est pas encore faite, mais en voici déjà les thématiques :

  • Une rémunération adaptée aux besoin des travailleurs, une charge de travail soutenable, des moments forts en équipe
  • Une implication renforcée auprès de l’Odoo Community Association
  • De la formation pour les travailleurs
  • De la documentation sur Odoo Community et des explications sur les budgets d’un projet ERP pour nos clients
  • Une intégration plus forte de Coop IT Easy  dans son écosystème: l’économie sociale.

Bingo mise au vert

Pour terminer ce billet de blog sur une touche de légèreté, nous avons joué tout au long du séjour à un Bingo élaboré par Manuel sur base d’un algorithme de distribution aléatoire des mots qui seraient le plus souvent utilisés. Chacun a reçu une grille de 25 mots (parmi ceux-ci : ROI, Finalité sociale, Mojito, Capitalisme, Intercoopération, pointage…), et le premier qui entendait les mots positionnés sur une ligne criait “Bingo Mise au Vert”.

Malheureusement, personne n’a gagné. Mais on a tous un peu gagné (oui, nous sommes dans une coop de Bisounours).

 (1)Pour donner une idée de la rémunération d’un ingénieur, le baromètre des salaires des ingénieurs fourni par la Fabi (https://www.fabi.be/remunerations-de-l-ingenieur) indique qu’un ingénieur débutant reçoit une rémunération de 43.300 € brut/an plus des avantages extra-légaux. Ramenés sur 12 mois (même si en réalité ce salaire est versé en 13.92 fois), on arrive à 3.600€ brut/mois.